Dans un monde interconnecté, il est important de bien choisir ses alliés – les avancées technologiques, notamment dans le monde du machine learning, ont permises aux machines d’apprendre à connaître les hommes – dans des proportions gigantesques.

Les réseaux sociaux, comme Twitter et Facebook, doivent être questionnés et raisonnés.

Chaque post, chaque like, est comme une empreinte sur le sable portant votre pointure, votre nom, votre apparence, vos goûts et vos convictions, inscrit à jamais dans l’internet. Cette empreinte est analysée, catégorisée avec soin, et surtout – jamais oubliée par ceux qui se font une spécialité de les récolter.

C’est comme cela qu’on obtient de la désinformation – les fake news, outil de propagande par ceux gouvernés par la haine et des principes rétrogrades et méprisables – anti-avortement, anti-gays, racistes et xénophobes, pro-guns, et d’autres. Le brexit en est une conséquence directe, notamment par le biais de Cambridge Analytica. Les fondamentalistes, les convaincus que la terre est plate, antivax et autres tarés en est une autre.

Ces services sont peut-être gratuits dans leur utilisation – en réalité, c’est en exploitant et vendant vos données, directement ou indirectement, qu’ils grandissent et contrôlent de plus en plus le monde « libre ». Les corporations peuvent ainsi vendre des campagnes politiques à des publics cibles – influençant de manière souvent illégale et obscure la face du monde connu.

Pire, ces systèmes sont conçus pour vous rendre addict. Les notifications vous forcent toujours à revenir inspecter les sources de nouveauté. Les fils d’actualité sans fin vampirisent votre temps et votre attention. Le contenu que vous voyez est soigneusement trié, utilisant les mêmes principes que les casinos pour être certain que vous reviendrez la prochaine fois.

Réfléchissez-bien… Quand était la dernière fois que Facebook ou Twitter vous a apporté de la joie ? Pour ma part, j’ai réalisé il y a quelques temps que cette époque était lointaine – et depuis j’essaye, au maximum du possible, d’éviter ces réseaux, et de me purger de cette addiction. Pour notre bien à tous, je vous invite à faire de même.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s